AuDevant

Le projet durable des Audois


Le projet départemental

“La solidarité doit permettre à chacun de ne pas ne sentir abandonné sur le bord du chemin mais d’être pleinement intégré à la société et d’accéder aux moyens d’y trouver sa place.”
Dans un territoire comme le nôtre, qui se caractérise par le vieillissement de la population en particulier dans les zones rurales, des revenus inférieurs aux moyennes régionales et nationales, la disparition des services publics, une augmentation de la précarité… on comprend aisément l’enjeu que représente la solidarité.
La décentralisation, et les différents transferts de l’État, ont fait de la solidarité une compétence essentielle du Département mais il ne peut répondre seul à l’ensemble des besoins et se substituer au désengagement de l’État.
La solidarité est conçue, par le Conseil Général de l’Aude, comme un levier de développement pour les hommes et pour les territoires. C’est pourquoi la plupart des actions proposées présentent une double dimension, individuelle dans l’appui aux personnes, et collective dans la création de services et d’emplois qui participent à la dynamique de maintien de la population sur les territoires.
Pour construire sa politique sociale, le Département s’appuie naturellement sur des complémentarités et des partenariats avec l’ensemble des autres acteurs qui interviennent dans ce domaine, notamment à travers la charte départementale de l’action sociale qui donne de la cohérence à nos interventions en formalisant les engagements réciproques
.

 



mis en ligne le 25 June 2010

L’exclusion est une réalité qui pèse sur notre société depuis de nombreuses années. Avec la crise actuelle, ce fléau tend à s’aggraver, rendant indispensable la mise en œuvre d’actions sociales efficaces. Derrière le chiffre de plus de 14 000 bénéficiaires du RSA dans l’Aude se cachent des réalités sociales, professionnelles et humaines très diverses nécessitant des moyens d’intervention adaptés. L’accompagnement des bénéficiaires de minimas sociaux ne peut pas se résumer à une aide au retour à l’emploi. Avant de réinvestir le monde du travail, les personnes les plus fragiles ont besoin qu’on les aide à lever les freins à l’insertion professionnelle (logement, transport, garde d’enfants), voire de mesures de resocialisation. Chaque situation nécessite des politiques d’insertion active prenant en compte tous les besoins d’accompagnement.


mis en ligne le 25 June 2010

Avec l’allongement de l’espérance de vie, la question du grand âge et de la perte d’autonomie se pose avec une acuité accrue. Et ce d’autant plus fortement que nos modes de vie ont profondément évolué et que la cellule familiale traditionnelle se concentre désormais le plus souvent autour du noyau parents-enfants. Quelles solutions privilégier pour nos aînés et leurs familles ? Maintien à domicile, accueil en établissement… existe-t-il des solutions alternatives ? Pour les personnes en situation de handicap des questions quasi similaires se posent. Bien sûr les situations sont différentes et dépendent du type de handicap, du niveau de dépendance et des attentes de la personne. Mais, concernant les modalités de soutien ou les solutions d’accueil en établissement, les problématiques se rejoignent tant dans une perspective individuelle que collective et d’aménagement du territoire.


mis en ligne le 25 June 2010

Dans notre société s’expriment autant la revendication d’un droit à la différence que celle d’un droit à l’égalité, source d’inévitables ambiguïtés. Les personnes en situation de handicap connaissent bien cette double revendication. L’intégration des personnes en situation de handicap répond avant tout à la dignité due à toute personne humaine et à l’égalité de traitement entre les individus. Cela implique par moment des actions spécifiques envers ce public, qu’il faut mettre en œuvre car elles contribuent à développer le vivre-ensemble. Deux axes de solutions existent : soit rendre accessibles les services et équipements existants, soit créer des services et équipements spécifiquement dédiés aux personnes porteuses d’un handicap.


Accompagner les familles dans la prise en charge de leurs enfants

Accompagner les familles dans la prise en charge de leurs enfants
mis en ligne le 25 June 2010

L’éclatement de la famille, l’éloignement des grands-parents, le développement du travail des femmes génèrent de nouveaux besoins des parents pour la prise en charge de leurs enfants. Face à ce constat, la collectivité doit apporter de nouvelles réponses et de nouveaux dispositifs pour répondre aux attentes.


mis en ligne le 25 June 2010

Un certain nombre de jeunes rencontrent de grandes difficultés pour entrer dans le monde du travail, s’insérer dans la vie professionnelle et, par conséquent, mener une vie sociale totalement autonome. Face à cette situation, la société dans son ensemble et les pouvoirs publics en particulier ne peuvent rester inactifs et laisser chacun face à ses propres difficultés. Ainsi, des politiques publiques sont nécessaires pour aider ces jeunes. Mais l’insertion ne doit pas être vue de manière trop restrictive. Seule une insertion sociale réussie permet d’envisager une réelle insertion professionnelle.



Recherche Contact Mentions légales

TOP