AuDevant

Le projet durable des Audois


 

Narbonne : présentation du projet de développement de l’abbaye de Fontfroide.

L’abbaye de Fontfroide est le deuxième site du Pays Cathare en terme de fréquentation annuelle, juste après le château comtal de Carcassonne. Son patrimoine très bien conservé et sa localisation dans un environnement remarquable en sont les atouts indéniables. L’objectif de cette rencontre est la présentation d’un projet qui porte sur le développement du monument et des activités autour de l’abbaye (gastronomie, viticulture, culture, animations...) par Nicolas d’Andoque et Nicolas de Chevron-Villette. Plusieurs actions départementales, notamment autour de la destination « Aude, Pays Cathare » mais aussi du projet de candidature des sites pôles au patrimoine mondial de l'Unesco porté par le Conseil Général dans le cadre du projet départemental AUDEVANT ! seront au centre des discussions. Le rôle et la place de Fontfroide dans la stratégie départementale mais aussi les retombées pour cette abbaye du programme « Pays Cathare » et de l’activité de l’association des sites pôles permettront d’envisager les interactions à améliorer ou à créer dans les années à venir.

Névian : visite d’un chantier d’insertion avec l’Association Narbonne Insertion.

Dans le cadre de ses activités visant à l’insertion par l’économie, l’association Narbonne Insertion mène un chantier sur la thématique de la valorisation du patrimoine et de l’environnement sur le territoire du Grand Narbonne Communauté d’Agglomération. Sur la commune de Névian, ce sont 8 personnes (demandeurs d’emplois et bénéficiaires du RSA) qui participent à la mise en valeur d’une voie romaine longeant la piste cyclable. Ce chantier mettra en valeur les compétences des participants, tant dans le domaine de l’entretien des espaces verts que dans celui du bâti rural, ouvrant ainsi le champ vers les métiers du bâtiment. Des actions de formation communes à tous (internet et emploi, sauvetage et secourisme au travail) et spécifiques (environnement naturel, pierres sèches, maniement de matériels) accompagnent le chantier d’insertion.
Le Conseil Général, qui a en charge l’insertion des personnes en difficulté et des bénéficiaires du RSA, s’appuie sur les actions de Narbonne Insertion à travers le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi. Sur l’ensemble des chantiers, ce sont 45 bénéficiaires du RSA pour un total de 90 personnes qui sont concernées par cette insertion par l’activité économique. 

Sallèles d'Aude : présentation de l’activité et des projets de l’entreprise Somail Fruits

Après une période difficile en 2004-2005, la coopérative Somail Fruits, a connu un développement intéressant, sous l’impulsion de son président Laurent Ratia, avec le lancement en 2005, avec le soutien financier du Conseil général de l'Aude, d'une gamme de jus de fruits. De 24.000 bouteilles vendues en 2005, la commercialisation est passée à 200.000 bouteilles en 2009. De plus, la production est labellisée « Pays Cathare », gage de la qualité des produits commercialisés. En 2011, un programme de plantation de 80 hectares d’arbres fruitiers devraient être finalisé dans le cadre d’un accord signé avec la société ANDROS en 2008. Dans le même temps, la coopérative salléloise souhaite mettre en place une unité de transformation qui permettrait de réaliser directement les jus de fruits et pérenniser l’activité économique.



Montredon-des-Corbières : présentation des grandes orientations du projet durable des Audois AUDEVANT !


Parmi les 150 actions du projet départemental, André Viola a mis l'accent sur celles qui concernent directement les territoires visités, notamment :

- L’élaboration d’un schéma départemental d’aménagement et de développement durable du territoire
- La desserte du Narbonnais par les lignes ferroviaires à grande vitesse
- Le prix du ticket unique pour Audelignes à 1 €.
- Le développement de l’approvisionnement local dans la restauration collective
- L’entretien et l’amélioration du réseau routier départemental.
- Le soutien au programme Aqua Domitia
- Le développement du spectacle vivant (aide à la création et à la diffusion)
- Le renforcement de la marque Pays Cathare.
- L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des sites du Pays Cathare
- La création d’un schéma départemental des zones d’activités économiques
- Le soutien aux chantiers d’insertion par l’économie.
- La participation à la stratégie de développement et de rénovation du logement social
- L’installation, sur des parcelles propriétés des collectivités territoriales, d’agriculteurs et de maraichers (« ceintures vertes »).
- Le développement des dispositifs d’accueil pour les personnes âgées dépendantes et en particulier pour les malades d’Alzheimer.
- Le développement des modes de garde des jeunes enfants.

Un débat avec les participants a suivi cette présentation. La première intervention concernait le prix, relativement élevé, des maisons de retraite et la charge financière que cela représente pour les enfants de la personne âgée dépendante. Un autre participant a insisté sur la nécessité de promouvoir le développement économique notamment grâce aux lignes ferroviaires à grande vitesse qui traverseront, à terme, le département de l'Aude. L'implantation d'une gare dans les alentours de Montredon-des-Corbières, soutenue par le Conseil Général, représenterait un atout indéniable. A cette remarque sur l'économie audoise, une autre intervention a fait écho au sujet de la relance des travaux dans le bâtiment. André Viola a rappelé la volonté du Département de maintenir ses investissements pour ne pas pénaliser les entreprises du secteur du BTP et qu'il regrette que l'Etat réduise ses financements, mettant ainsi en difficulté de nombreuses collectivités territoriales. La question de l'eau a aussi été abordé à Montredon, d'abord autour de l'eau agricole et de la nécessité d'irriguer des terres en friche pour trouver de nouvelles débouchés. Ce projet est soutenu par le Conseil Général en lien avec la Chambre d'Agriculture et les organisations professionnelles agricoles. Mais l'eau est parfois aussi cause de dêgats matériels et de catastrophes humaines lors des inondations. Le Conseil Général a rappelé les efforts faits, notamment depuis 1999, autour du Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (SMMAR) et des nombreux travaux entrepris pour réduire au maximum les risques pour les populations. Enfin, un intervenant a attiré l'attention sur la nécessité de permettre l'emploi des personnes en situation de handicap trop souvent laissés de côté. André Viola a précisé que le Conseil Général devrait atteindre le taux légal de 6 % de personnes en situation de handicap dans les prochains mois mais qu'il ne comptait pas en rester là et que la politique en faveur de l'emploi de ces personnes serait poursuivie.

Retour au calendrier des réunions


Recherche Contact Mentions légales

TOP