AuDevant

Le projet durable des Audois


 

Peyriac-Minervois : présentation du projet de la Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) du Haut-Minervois.

La communauté de communes du Haut-Minervois a en projet la création d’une ZAC, qui s’étendra sur 16 hectares et centralisera des équipements essentiels à l’activité économique et au bien-vivre des habitants. Cette zone permettra de fournir des services qui répondent aux besoins de la population et des entreprises locales sur un site accessible, proche des lieux d’habitation doté d’un aménagement urbain de qualité. A terme, on trouvera dans cette ZAC un pôle commercial de moyennes et de grandes surfaces, un pôle sportif de détente et de loisir avec la création d’une piscine intercommunale, un pôle de santé pluridisciplinaire et un pôle de service public (gendarmerie, siège de la communauté de communes, maison de l’entreprise).
Le Conseil Général soutient la création de cette ZAC, qui permettra notamment de développer l’offre d’emploi local. Pour l’aménagement de la zone, il participe à hauteur de 150.000 €, en accord avec ses règles de financement. Il participera aussi, au côté de la Région, au financement du complexe aqua-ludique. 

Villanière : visite de la plate-forme de l’unité de déchiquetage Bois-Energie (SEM Bois-Energie)

La société d’économie mixte de Bois-énergie (SEMBE) de Villanière fournit des plaquettes de bois déchiqueté à plusieurs chaufferies à bois du département : lotissement « Les amandiers » de Marcou Habitat à Salsigne, Société audoise et ariégeoise d’HLM (SAAHLM) à Carcassonne Grazailles, Castelnaudary et Port-la-Nouvelle, la maison de retraite de Fanjeaux, la Marbrerie de Caunes-Minervois, ainsi que plusieurs chaufferies automatiques chez des particuliers.
Pour les installations les plus importantes, comme les chaufferies de la SAAHLM, les plaquettes forestières ne représentent qu’une partie de l’alimentation en bois (environ 25 %) alors que les chaudières de petite puissance peuvent fonctionner à 100 % avec ce type de bois.
Le bois utilisé par l’usine de déchiquetage provient des forêts privées de la Montagne Noire gérée par la COSYLVA (coopérative sylvicole de l’Aude).
Cette réalisation, intégrée dans le cadre de la Charte Forestière du territoire trouve un écho dans le projet AUDEVANT ! où le Département a rappelé son attachement au développement de la filière bois. Il participe au plan de financement de la plate-forme de Villanière, qui sera achevé en 2011 avec la construction d’un hangar de stockage. 

Salsigne : visite de la chaufferie bois du lotissement « les Amandiers » (Marcou Habitat).

Intégré dans la Charte Forestière du Territoire de la communauté de communes du Haut-Minervois, la chaufferie bois fourni l’énergie nécessaire aux 25 pavillons du lotissement « Les Amandiers ». D’une puissance de 220 kiloWatt, elle consomme 150 tonnes de bois par an, ce qui représentent 450 mètres cubes de plaquettes, qui lui sont fournis par l’unité de déchiquetage de Villanière.
L’utilisation d’une chaufferie bois permet une économie d’électricité de 355.000 kiloWatt par an et évite le rejet de 57 tonnes de CO2 (gaz responsable de l’effet de serre) par an.
Cette chaufferie, et que l’unité de Villanière, s’inscrivent dans le cadre d’un Pôle d’Excellence Rurale depuis 2007 et ont reçu, à ce titre des financements importantes de l’Etat et de la Région.
Le Conseil Général participe à son niveau au développement de l’activité de la filière bois, dans le domaine de l’énergie et de la construction et encourage le développement de ce matériau qui s’inscrit parfaitement dans la logique du projet durable des Audois AUDEVANT !

Salsigne : visite de la déchetterie.

La déchetterie de Salsigne connaît, depuis 2007, une hausse de sa fréquentation passant, de 2.388 personnes cette année-là à 2.741 en 2009, soit 11.5 % d’augmentation en seulement deux ans. Ouverte aux professionnels du BTP conformément aux engagements pris par le Conseil Général, elle récolte annuellement 185 tonnes de déchets.
Dernièrement, pour limiter les nuisances visuelles, une palissade a été construite avec des produits recyclés. Ce ne sont pas moins de 165.000 bouteilles plastiques de type « eau minérale » qui ont été nécessaires pour la réalisation de cette infrastructure financée par le Conseil Général et réalisée par la société SOLIDOR. Cette opération, d’un coût de 21.880 €, est la première utilisant la valorisation des thermoplastiques. Le produit ainsi obtenu n’est pas nuisible pour l’environnement, résiste à l’eau et au gel, est très robuste et ne présente aucun risque d’échardes.
Cette réalisation, menée dans le cadre des démarches « route durable » du Conseil Général, est l’occasion de souligner les excellents résultats des efforts faits par la population en terme de recyclage.

Conques : présentation des grandes orientations du projet durable des Audois AUDEVANT !

André Viola a abordé plusieurs des actions du projet départemental qui auront des implications sur les cantons de Mas-Cabardès, Conques et Peyriac-Minervois. Il s'agit notamment de :
- L’élaboration d’un schéma départemental d’aménagement et de développement durable du territoire
- Le prix du ticket unique pour Audelignes à 1 €.
- La présence des services publics et au public dans les zones rurales et urbaines sensibles, notamment avec les consultations itinérantes de PMI.
- Le développement de l’approvisionnement local dans la restauration collective
- L’entretien et l’amélioration du réseau routier départemental.
- Le développement du spectacle vivant (aide à la création et à la diffusion)
- Le renforcement de la marque Pays Cathare.
- L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des sites du Pays Cathare
- La participation au déploiement de l’offre internet à haut-débit
- La création d’un schéma départemental des zones d’activités économiques
- L’insertion des bénéficiaires du RSA à travers l’introduction d’une clause sociale dans les marchés publics
- La participation à la stratégie de développement et de rénovation du logement social
- La promotion de l’emploi du bois dans l’énergie et la construction
- L’installation, sur des parcelles propriétés des collectivités territoriales, d’agriculteurs et de maraichers (« ceintures vertes »).
- Le développement des dispositifs d’accueil pour les personnes âgées dépendantes et en particulier pour les malades d’Alzheimer.

Le débat qui a suivi a été l'occasion de faire le point sur la redevance incitative pour les ordures ménagères. Un participant a effectivement demandé si des actions étaient prévues en ce sens. Le maire de Villegailhenc, qui mène une expérimentation, a rappelé que cette redevance permet de rendre plus juste l'impôt sur les ordures ménagères et, par la même occasion ,de réduire la production de déchets. Mais ce n'est pas certainement pas à la solution miracle. Pour le Conseil Général, André Viola s'est engagé à attendre la fin des expérimentations pour voir la faisabilité de ce type de démarche. Les énergies renouvelables et l'éolien ont été au centre de la seconde intervention. Il semblerait qu'un schéma régional de l'éolien soit en cours d'élaboration. Pour l'instant, le Département n'en a pas été informé mais, s'il y est invité, il y participera pour rappeler son attachement à la préservation des paysages tout en privilégiant le développement des énergies renouvelables.


Recherche Contact Mentions légales

TOP