AuDevant

Le projet durable des Audois


 

 Routier : visite de la cave coopérative du Razès.

La cave coopérative du Razès est le plus grande cave coopérative de France avec une production de 230.000 hectolitres et un chiffre d’affaires de plus de 9,6 millions d’€.
Cette cave, en partenariat avec la SICA (société d’intérêt collectif agricole) d’irrigation de l’Ouest audois, porte un projet d’irrigation de la zone Razès – Sou – Malepère dont l’objectif est de permettre le maintien du vignoble sur les communes concernées et/ou de développer un nouveau vignoble adapté au segment de marché des vins de cépages sans indication géographique. Ce projet concerne l’agriculture dans son ensemble puisqu’il vise aussi à sécuriser les rendements en céréales pour faire face aux aléas climatiques ainsi qu’à diversifier les cultures au moment de la réduction des aides dans le cadre de la réforme de la Politique Agricole Commune.
Ce projet, qui concerne 10 communes du secteur (Fanjeaux, Fenouillet du Razès, Mazerolle du Razès, Ferran, Gramazie, Cailhau, Cambieure, Brugairolles, Malviès et St Martin de Villeréglan), couvrira environ 300 ha de vignes et 700 ha de céréales.

Le Conseil Général, à travers le projet départemental, a identifié la problématique de l’accès à l’eau, pour l’agriculture comme pour la consommation courante, comme l’une des priorités pour les années à venir et participera à sa mesure à sa réalisation.

Couiza : présentation du projet de rénovation du gymnase municipal.

Pour permettre un enseignement de l'éducation physique et sportive de qualité et l'activité des associations locales dans un équipement sécurisé et modernisé, le Département propose son aide à une dizaine de communes rurales accueillant un collège public. Dans ce cadre, la commune de Couiza porte un projet de rénovation de son gymnase afin de le rendre conforme à l’utilisation qui en est faite et de permettre à chacun, et notamment aux plus jeunes, de pratiquer des activités sportives dans les meilleures conditions. Conscient de cet enjeu primordial, le Conseil Général finance cette rénovation à hauteur de 40 % du coût total de l’opération, soit 220.000 € sur deux ans.

Couiza : visite de la maison de retraite "Les Estamounets" et présentation du projet de restructuration.

La maison de retraite « Les Estamounets » de Couiza, gérée par le Centre d’Intercommunal d’Action Sociale, porte un lourd projet de restructuration et d’extension de ses capacités d’accueil.
Actuellement de 50 places, cet établissement passera à 78 lits dont 2 hébergements temporaires et 3 places d’accueil de jour, avec une unité Alzheimer de 20 lits.

Le Département a inscrit dans le projet AUDEVANT et dans le Schéma départemental pour les personnes âgées, une meilleure prise en compte des malades d’Alzheimer par le soutien aux aidants à travers une prise en charge de jour. A ce titre, le Conseil Général apporte un soutien financier conséquent à la réalisation de cette restructuration en investissant 1.070.000 € sur ce projet, ce qui représente 15 % du coût total de l’opération.


Limoux : présentation des grandes orientations du projet durable des Audois AUDEVANT !

Au cours de cette présentation, André Viola a notamment présenté les actions du projet départemental qui concerne le territoire de la moyenne Vallée de l'Aude, telles que :

- L’entretien des rivières pour prévenir les effets des inondations
- La présence des services publics et au public dans le milieu rural
- Le développement de l’approvisionnement local dans la restauration collective
- Le transport collectif avec la mise en place du ticket de car à 1€ pour le réseau départemental Audelignes.
- L’entretien et l’amélioration du réseau routier départemental.
- Le développement du spectacle vivant (aide à la création et à la diffusion)
- Le renforcement de la marque Pays Cathare.
- La participation à la rénovation des gymnases communaux
- La création d’un schéma départemental des zones d’activités économiques
- L’insertion des bénéficiaires du RSA à travers l’introduction d’une clause sociale dans les marchés publics
- Le développement des modes de garde des jeunes enfants.
- Le développement des dispositifs d’accueil pour les personnes âgées dépendantes et en particulier pour les malades d’Alzheimer.

La première intervenante à s'exprimer dans le cadre de l'échange qui a suivi, a évoqué le coût élevé du prix de journée dans les EHPAD et le recours possible aux petites structures d'accueil. Il a ensuite été question de la traversée des villages par des routes départementales et de la collectivité à qui incombe leur entretien. André Viola a rappelé que la règle en la matière est que l'entretien des abords des routes est à la charge de la commune, l'entretien de la chaussée étant assuré par le Département. L'énergie était au coeur de la troisième intervention qui s'est intéressée aux différents modes de production de l'énergie avec une attention particulière pour les capteurs à eau chaude. Sur ce point, il a été rappelé que le Conseil Régional proposait une aide à l'installation alors que le Conseil Général préfère concentrer ses efforts sur la filière bois. Comme lors des réunions précédentes, les moyens financiers et humains nécessaire à la réalisation des actions du projet ont été évoqués. Le projet est budgeté et, grâce une stratégie de redeploiement, aucune augmentation substantielle ne devrait être nécessaire. Une dernière intervention, d'un membre d'une association de parents, a porté sur l'accompagnement et les structures d'accueil des jeunes en situation de handicap.

Revenir au calendrier des réunions


Recherche Contact Mentions légales

TOP