AuDevant

Le projet durable des Audois


 

Cuxac d'Aude : visite du foyer d’hébergement pour femmes adultes handicapées de l’Association Narbonnaise pour le Soutien, l’Epanouissement et l’Insertion (ANSEI).

L’ANSEI gère un foyer d’accueil médicalisé de 35 places, un établissement spécialisé d’aide par le travail (ESAT, ex-CAT) et un foyer d’hébergement de 50 places chacun dans la commune de Cuxac-d’Aude. Cette association est un partenaire actif du Conseil général pour l’élaboration du Schéma départemental des personnes handicapées. Elle porte plusieurs projets notamment avec la création de 20 places de SAVS (service d’accompagnement à la vie sociale à domicile) ainsi que la construction d’un foyer d’hébergement de 16 places et d’un hôtel de 8 chambres dans le cadre de son ESAT.
Ces projets, qui s’inscrivent dans le schéma départemental, ont été présentés au Conseil général à qui il est demandé de garantir le prêt et d’en prendre en charge les amortissements au travers du prix de journée. Une réponse leur sera faite prochainement. 



Narbonne : présentation des centres de formation du RCNM.

Dans le domaine sportif, le Conseil général de l’Aude soutient essentiellement les actions en direction des jeunes. Dans ce cadre, il apporte une aide financière au centre de formation de la société anonyme à objet sportif et professionnel (SASP) du Racing-Club de Narbonne-Méditerranée. Ce centre de formation, reconnu par la Ligue Nationale du Rugby à XV et le Ministère de la santé et des sports, permet à des jeunes sportifs de haut-niveau de combiner une carrière sportive avec la préparation d’une formation scolaire, universitaire ou professionnelle.
De son côté, l’association du RCNM gère les jeunes jusqu’au 21 ans et dispose d’une équipe de rugby féminine. Elle mène aussi différentes actions en direction des quartiers de Narbonne pour permettre au plus grand nombre de pratiquer ce sport. Son objectif de diversifier les pratiques et les pratiquants du rugby s’intègre parfaitement dans la vision du sport promu par le Conseil général.
Le soutien au centre de formation et à l’association du RCNM, organismes œuvrant directement en faveur des jeunes, représente près de 80 % des subventions versés par le Département au RCNM, les 20 % restant allant à l’équipe 1, évoluant en Pro D2.

Narbonne : réunion publique de présentation des grandes orientations du projet durable des Audois AUDEVANT !

Lors de cette réunion, André Viola a notamment présenté les actions du projet départemental qui concernent le Narbonnais :

- La desserte du Narbonnais par les lignes à grande vitesse
- Le développement et la rénovation de l’habitat (ANRU)
- Le développement de l’approvisionnement local dans la restauration collective
- Le développement du port de Port-la-Nouvelle
- Le soutien au programme Aqua Domitia
- Le développement du spectacle vivant (aide à la création et à la diffusion)
- Le renforcement de la marque Pays Cathare.
- La création d’un schéma départemental des zones d’activités économiques
- L’insertion des bénéficiaires du RSA à travers l’introduction d’une clause sociale dans les marchés publics
- Le développement des modes de garde des jeunes enfants.

L’échange qui a suivi la présentation de « AUDEVANT ! » par André Viola a permis d’aborder plusieurs thèmes du projet départemental. Il a tout d’abord été question de l’enfouissement des déchets ménagers et de la nécessité de désengorger le site narbonnais de Lambert mais aussi du nécessaire suivi des réductions de déchets à la source. La place du sport a aussi fait l’objet de plusieurs interventions, avec notamment la mise en place par le Conseil général d’ un système de réduction sur le coût des licences à destination des collégiens boursiers ainsi que pour l’inscription dans les écoles d’enseignement artistique. Un participant est ensuite intervenu pour aborder les services d’aide à domicile pour les personnes âgées en se satisfaisant de l’aide financière apportée par le Conseil général mais en attirant l’attention sur la précarité de certains salariés de ce secteur professionnel. André Viola s’est dit très inquiet de l’évolution que pourrait connaître l’APA au vu du projet de loi sur le 5e risque, le rapport parlementaire évoquant le principe d’une assurance obligatoire.
André Viola a apporté plusieurs éléments de réponse aux différentes questions posées par l’assistance mais aussi en prenant en compte les remarques pour faire évoluer le projet départemental.

Revenir au calendrier des réunions

Recherche Contact Mentions légales

TOP