AuDevant

Le projet durable des Audois


 

L'agenda 21 des collèges

Mercredi 1er avril, une réunion avec les coordonnateurs « Agenda 21 » des 27 collèges publics du Département de l’Aude, en présence d'André Viola et d'un représentant de l'Inspecteur d'académie a permis de faire le point sur cette initiative débutée en 2008. Cette rencontre a été l’occasion de préciser les modalités d’action de l’Agenda 21 autour de trois thématiques définies par l’ensemble de la communauté éducative : la réduction et de le recyclage des déchets, la maitrise de l’énergie et les énergies renouvelables et l’approvisionnement en circuit-court (produits locaux) pour les cantines. En partenariat avec l’Inspection académique de l’Aude, cette demi-journée de travail a permis de réfléchir aux actions complémentaires à celles engagées par le Département que les Collèges peuvent mettre en œuvre.

Compte-rendu de la réunion :

André Viola rappelle le cadre départemental. Le développement durable : un engagement global pour le Conseil général avec une démarche « anticipée dans les collèges » ; un mode de gouvernance différent, participatif.
Claudette Armisen fait la synthèse du questionnaire. Dégagement de trois thématiques : l’énergie, les déchets, l’alimentation. Présentation des principales difficultés identifiées par les établissements :la mobilisation et le lancement de la démarche, le besoin de connaissance technique, les moyens.

Anne-Marie Tricoire rappelle l’engagement de l’Inspection d’Académie et du Ministère de l’Education dans le développement durable : La démarche départementale est un support indispensable aux établissements, permettant d'inscrire leur propre démarche dans la durée. Ils y trouvent ainsi la cohérence donnant de l'efficacité à leur propre action. Elle vient en renfort de la demande institutionnelle présentée dans la seconde phase de généralisation de l'EDD (BO d'avril 2007), où sont abordés « l'articulation et la mise en synergie entre les différents niveaux d'actions » avec, entre autres :

« ...Le travail dans les disciplines peut s’appuyer sur des exemples, des situations, des études de cas, des problématiques identifiées dans le territoire de l’établissement, à différentes échelles, la commune, le département, la région. Ainsi la construction des contenus, des concepts précisés dans les programmes nationaux pourra se faire en mettant en parallèle une meilleure compréhension du territoire, de ses enjeux, et des caractéristiques de son développement. Menée à plusieurs disciplines, cette démarche permettra en outre de comprendre la complexité des situations, de former à l’exercice local de la citoyenneté ; la proximité favorisant l’intérêt des élèves et les possibilités d’initiatives concrètes.... »·

« ...Les sujets liés à l’environnement sont souvent surmédiatisés. L’éducation nationale doit donc prendre toute sa place et apporter des explications s’appuyant sur des connaissances scientifiques avérées. Le rôle des professeurs est d’apprendre aux élèves à développer leur esprit critique. Il convient de les “éduquer au choix” et non d’“enseigner des choix”. Et pour ce faire, tous doivent être formés. La recherche de l’objectivité scientifique doit rester le but de l’éducation nationale, il en va de sa crédibilité et du respect de ses principes fondamentaux.... » 

La démarche est collective, portée par le chef d'établissement, aidé d'un comité de pilotage dans lequel le rôle de coordonnateur est central. La charte du coordonnateur développe les pistes de travail du coordonnateur, autour de deux axes : animation et communication.

Pour faciliter la communication à l'échelle départementale, un forum est hébergé par le site de l'Inspection Académique. Son adresse est http://www.ac-montpellier.fr/ia11/agenda21colleges/ Il est ouvert aux coordonnateurs, au groupe départemental et aux personnes pouvant apporter une aide. L'inscription se fait auprès du modérateur anne-marie.tricoire@ac-montpellier.fr.

Avant l'exposé de quelques réponses aux questions abordées dans le questionnaire, il faut garder à l'esprit que, quel que soit l'état d'avancement de la démarche, le travail est commencé, par une réflexion, par une action, par une envie de..., qu'il faudra du temps et que la démarche est à construire en permanence. C'est l'échange permanent qui va permettre de faire évoluer la situation vers la forme idéale d'un établissement en démarche de développement durable.

Pour « les difficultés concernant la méthodologie et les connaissances sur le développement durable », nous disposons de deux types d'aide: Une aide humaine à deux niveaux:
- Avec le PAF (Plan Académique de Formation) pour les formations individuelles sur les thèmes abordés, essentiellement l'énergie, les déchets, l'alimentation et l'eau.
- Avec le PFE (Plan de Formation des Etablissements) les plans de formation de bassin pour les formations sur la démarche dans un établissement.

Une aide Internet avec le site Eduscol, le site EEDD de l'Académie de Montpellier, les sites Comité 21 ou Eco – école...
Pour « la mise en route de la démarche dans l'établissement, la motivation de tous », penser à s'appuyer sur des instances déjà existantes : les élus du Conseil d'Administration, les membres du CESC, les élèves délégués,.....

Pour « la composition du comité de pilotage », il faut veiller à garder un équilibre entre toutes les composantes de la collectivité avec l'implication du chef d'établissement.

Pour « la participation des collectivités territoriales », ces dernières sont membres de droit du comité de pilotage et répondront avec intérêt à toute invitation qui doit donc devenir systématique.

Pour « les temps de réunion », l'utilisation d'un groupe déjà constitué peut régler le problème et si le groupe est différent, pourquoi ne pas banaliser une heure ou deux pour les participants?

Pour « la communication », elle est très importante, tant au sein de l'établissement, que vers l'extérieur, avec le comité de pilotage; le rôle du coordonnateur est central dans cette démarche.
- Présentation de la charte « coordonnateur agenda 21 et lancement du forum de discussion sur internet
- Le groupe départemental de pilotage technique (sa composition et ses missions qui réunit des représentants de l’éducation nationale et des services du CG(service éducation, DPCP, chargée de mission A21,etc… ou autres selon les questions ..), réunions régulières pour mettre en commun et traiter les questions soulevées par les collèges sur les A21.

Sur le projet AUDEVANT, André Viola rappelle l’engagement du Conseil général à soutenir les établissements qui s’engagent dans cette démarche. Le Conseil général intervient sur deux volets auprès des collèges :
- le volet éducatif /projet
- le volet investissement /fonctionnement des bâtiments
On pourrait imaginer que les économies réalisées sur la consommation d’énergie soient réinvesties dans les projets pédagogiques « Développement Durable ».
Le CG peut jouer un rôle d’interface entre autres sur les questions des cantines pour l’approvisionnement en circuit court ou en bio en s’appuyant sur le service agriculture.

Accéder aux débats sur les agendas 21 locaux et sur l'éducation.


Recherche Contact Mentions légales

TOP