AuDevant

Le projet durable des Audois


Le projet départemental

 

Dans notre société s’expriment autant la revendication d’un droit à la différence que celle d’un droit à l’égalité, source d’inévitables ambiguïtés. Les personnes en situation de handicap connaissent bien cette double revendication.
L’intégration des personnes en situation de handicap répond avant tout à la dignité due à toute personne humaine et à l’égalité de traitement entre les individus. Cela implique par moment des actions spécifiques envers ce public, qu’il faut mettre en œuvre car elles contribuent à développer le vivre-ensemble. Deux axes de solutions existent : soit rendre accessibles les services et équipements existants, soit créer des services et équipements spécifiquement dédiés aux personnes porteuses d’un handicap.


Objectifs

»

 

Dans le domaine des transports, les personnes handicapées souhaitent naturellement qu’un dispositif adapté soit mis en place pour répondre à leurs attentes. En parallèle devraient être réexaminées les modalités de prise en charge dans le cadre des transports scolaires des élèves handicapés parfois scolarisés loin du domicile familial.
Les personnes porteuses d’un handicap physique ont également besoin de logements adaptés à leur situation, qu’elles vivent à leur domicile ou en établissement.
Dans le cadre de la loi du 11 février 2005, les bâtiments recevant du public doivent faire l’objet d’une accessibilité totale avant le 1er janvier 2015, pour l’ensemble des handicaps tant moteurs que sensoriels. Le Conseil général œuvrera bien évidemment en ce sens pour rendre accessible les bâtiments départementaux et les collèges et proposer des services adaptés aux différents handicaps.



Actions

»

 

La personne handicapée ne se résume pas à un usager. Comme tous les Audois, elle doit pouvoir vivre pleinement et de manière aussi autonome que possible.

Ainsi, si l’amélioration de l’accessibilité des équipements et services publics est nécessaire, elle n’est efficace qu’en corrélation avec un travail important sur l’accès aux services et aux loisirs.


Actions

»

 

Pour mettre en œuvre cet objectif le rôle et les missions des référents MDPH doivent être consolidés afin qu’ils puissent accompagner les personnes en situation de handicap et favoriser leur maintien dans l’emploi, leur reconversion professionnelle ou leur formation. Dans cette optique, pour construire un réel parcours d’insertion, il est essentiel de travailler en partenariat étroit avec les différents interlocuteurs que sont la Caisse régionale d’assurance régionale (CRAM), le service public de l’emploi, la Région, les associations et accompagner au plus près les personnes en situation de handicap dans une démarche d’insertion professionnelle.
Le Conseil Général en tant qu’employeur a un rôle à jouer pour développer encore l’emploi des travailleurs handicapés.


Actions


Recherche Contact Mentions légales

TOP