AuDevant

Le projet durable des Audois


Les Espaces Numériques de Travail (ENT) pour les Collèges de l'Aude


La réunion du 19 juin a rassemblé les acteurs institutionnels : Rectorat de l’Académie de Montpellier, Conseil Régional Languedoc-Roussillon, Conseil général de l’Aude. 
Son objet était de présenter aux chefs d’établissement des collèges publics audois, la première version de l’Espace Numérique de Travail (ENT) qui sera installée dans les collèges pilotes et de les sensibiliser aux nouvelles possibilités qu’offre en termes pédagogiques et éducatifs le développement de cet environnement numérique de travail.

Le Conseil Général de l’Aude a souhaité, en s’engageant dans ce projet de développement des Espaces Numériques de travail, doter les collèges des outils nécessaires à la réussite des élèves et à leur appropriation des méthodes d’éducation adaptées au 21ème siècle. 


L’Espace Numérique de Travail : le bureau du futur

L’Espace Numérique de Travail est une plate-forme d’échanges qui permet aux enseignants, aux élèves et aux parents d’accéder à un même support (un site internet) pour trouver des informations, des outils et des services éducatifs et pédagogiques.
A partir d’un point d’accès unique, un site internet réservé et sécurisé, chacun va pouvoir disposer, en fonction de son profil, d’informations et de services personnalisés et de toutes les actualités de la vie scolaire.
A titre d’exemples :
Les enseignants pourront mettre en ligne les agendas et cahiers de texte, mais aussi les devoirs ainsi que les cours, échanger par la messagerie interne avec d’autres collègues et d’autres établissements.
Les parents auront la possibilité de suivre les devoirs à faire, de communiquer avec les enseignants mais aussi d’accéder aux notes, retards et absences de leurs enfants.
Les collégiens auront accès à leur emploi du temps, aux exercices à effectuer ainsi qu’aux ressources documentaires et pédagogiques dont ils auront besoin. C’est la solution pour remédier au problème du poids trop lourd du cartable des collégiens de 6ème qui est évoqué à chaque rentrée scolaire !
L’Espace Numérique de Travail est en fait un prolongement numérique de l’établissement scolaire, accessible 7 jours sur 7, qui permet de tirer tout le parti pédagogique et éducatif des nouvelles possibilités qu'offre une société investie dans la culture numérique.

La généralisation des ENT : un partenariat entre collectivités et Etat

Un premier accord a été signé entre la Région Languedoc-Roussillon et le Rectorat de l’Académie de Montpellier le 23 mars 2007 mettant en place un « plan ENT 4-5-6 » prévoyant l’accès et le déploiement d’un « Environnement Numérique de Travail » en 4 ans dans les lycées, 5 ans dans les collèges et 6 ans dans les écoles.
Les départements du Languedoc-Roussillon, dont celui de l’Aude, ayant accepté de participer à ce projet, une convention a été signée entre l’Etat, la Région et les 5 départements afin de définir le partenariat et les différentes modalités de participation en vue du déploiement des ENT dans les collèges (et pour la Région dans les lycées).
· Le Rectorat hébergera l'infrastructure serveur de l'ENT et garantira l'accès en ligne à l'ENT 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
Il assurera aussi la maintenance des serveurs ainsi que la formation et l’accompagnement des personnels des établissements scolaires.
· La Région, maître d'ouvrage, assurera le suivi de la mise en place et le développement des ENT avec la société prestataire.
· Le Département de l’Aude financera le déploiement de l’ENT dans les collèges dont il a la responsabilité, selon un coût estimé à 4,50 euros par élève (soit 65 000 euros ).


Antériorité de la démarche

Certains collèges ont déjà mis en place des Espaces Numériques de Travail, de manière autonome et indépendante. Parmi ces collèges, six ont été choisis comme « collèges pilotes » pour l’utilisation de l’ENT réalisée par la Région afin de commencer l’uniformisation dans le département qui s’étendra ensuite aux 27 collèges publics.
Les six collèges pilotes sont : Blaise d'Auriol à Castelnaudary, Jules Verne à Carcassonne, L'Alaric à Capendu, Gaston Bonheur à Trèbes, Georges Brassens à Narbonne et Marcelin Albert à Saint-Nazaire.

Les ENT, axe prioritaire de la politique du Conseil Général de l’Aude en direction des collèges

Depuis près de 10 ans, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication en particulier par les collégiens est une priorité pour le département de l’Aude.
Dans un premier temps, au début des années 2000, le Département a procédé au câblage intégral des établissements audois, soit près de 40 kilomètres de câbles et 1700 prises reliées à internet et destinées à assurer une ouverture sur le réseau mondial.
Dans un second temps, le Département a procédé au renforcement du parc informatique des collèges, ordinateurs et périphériques associés, matériel audio visuel, imprimantes et serveurs pédagogiques. En outre, un contrat de maintenance a été signé avec une société pour le suivi et l’entretien du parc informatique.
Ce double effort budgétaire est renouvelé chaque année et s’est poursuivi depuis 2007 avec l’équipement des collèges en « classes mobiles » afin de développer l’accès à l’informatique des élèves (50% des collèges ont été équipés à ce jour).
La troisième étape concerne la signature de la convention de partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Montpellier et le Conseil Régional Languedoc-Roussillon pour la mise en place et le développement des Espaces Numériques de Travail dans les collèges audois.
A la suite de la réunion du 19 juin, les six collèges pilotes audois qui avaient déjà expérimenté ce dispositif seront dotés de la nouvelle version qui sera présentée et les établissements qui le souhaiteront pourront demander à y accéder.
L’objectif à terme est la généralisation des ENT dans les vingt-sept collèges audois, afin d’assurer l’égalité des élèves devant la fonction numérique à l’intérieur du système scolaire.

Accéder au débat sur l'éducation.

Interventions de :
André VIOLA, vice-président du Conseil Général de l’Aude. Président de la commission de coordination du projet départemental
Max LEVITA, vice-président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon. Président de la commission Enseignement secondaire, relations avec les universités et les grandes écoles, formation initiale et apprentissage.
Jean-Marie PUSLECKI, directeur du CRDP de l’Académie de Montpellier et Conseiller TICE du Recteur, représentant Monsieur le Recteur, excusé.


Recherche Contact Mentions légales

TOP